LECTURE EN COMPAGNIE

Entourer, accompagner, partager.

Un petit garçon pas plus haut que trois pommes, se dirige un livre à la main et l’air malicieux vers une bibliothécaire : « Tu peux me raconter cette histoire ? ».
Aussitôt dit, aussitôt fait.
Par la lecture à voix haute, la bibliothécaire accompagne le petit garçon dans son approche du livre.
C’est un moment de partage privilégié entre l’enfant, le livre et l’adulte. L’enfant tourne les pages au gré de ses envies, regarde en l’air ou papillonne, c’est un moment de liberté qui lui appartient totalement, et il le sait.

La liberté de pouvoir se faire lire des histoires

Pendant les séances de lecture, il arrive de voir les plus grands tendre l’oreille ou se rapprocher discrètement.
À 10 ou 12 ans on n’ose plus se faire raconter une histoire : « C’est pour les bébés ! », tout le monde le sait…
À la bibliothèque, l’âge n’est pas un frein. Il est important d’accorder ce moment à celui qui en fait la demande, même s’il est en âge de lire tout seul. L’approche sera différente, mais rares sont nos refus, car se faire lire une histoire, c’est à la fois un plaisir, un droit, voire une nécessité.

Donner voix à l’histoire

Lire une histoire c’est porter les mots de celui qui les a écrits, donner toute sa dimension au texte, aux dialogues, aux voix. Le livre passe de la plume à la bouche, il s’étoffe, s’étend, prend toute sa dimension. Pour celui qui a choisi d’écouter, c’est un véritable moment de détente.

Transmettre le pouvoir de raconter les histoires

Depuis plusieurs années, l’équipe des bibliothécaires se rend dans les écoles, les crèches et les PMI pour encourager ces pratiques de lecture à voix haute, qu’elles soient individualisées ou en groupe.

L’objectif est triple : d’abord renforcer les acquis culturels et relationnels des familles et des personnels pour prévenir l’illettrisme et l’échec scolaire. Mais il s’agit aussi de favoriser l’introduction, dans la pratique quotidienne des établissements scolaires et des structures dédiés à la petite enfance, de ces moments consacrés à la lecture à voix haute avec les enfants. Et enfin, il nous apparaît comme essentiel de sensibiliser personnels et parents à l’importance de cette pratique, et ce dès le plus jeune âge…