LE MOBILIER

Des lignes et des matériaux audacieux

L’avancement du chantier guide au fil des jours les concepteurs dans l’exécution de détails d’une grande exigence. Il faut désormais habiller la variété d’espaces intimistes assemblés grâce à des sas, des escaliers et des couloirs.

Neuf cylindres de béton brut collés les uns aux autres et entourés d’un grand jardin collectif, aménagé par Émile Prévosteau, composent la bibliothèque. Trois salles de lecture, une petite, une moyenne et une grande, pour chaque tranche d’âge, donnent sur le jardin, tandis que les bureaux et la salle du conte se situent en contrebas, recevant la lumière du jour grâce à des ouvertures en hauteur.

Annette Schlumberger sélectionne une gamme de mobilier dessinée par le célèbre architecte et designer finlandais Alvar Aalto, convaincu de la fonction humanisante du design. Les chaises rondes et les tables de lecture de couleur participent activement à l’harmonie intérieure de la bibliothèque.L’audacieux mécène prend le temps d’intervenir sur chaque élément, du choix des tissus aux plantations du jardin dans un souci de perspectives durables.

Aussi, le choix des matériaux est une étape considérée avec beaucoup d’attention. Des galets recouvrent le sol du jardin ainsi que les toits terrasses, des lamelles de pin d’Oregon parent les plafonds de l’accueil et de l’escalier principal, des poignées en laiton ornent les portes en pin d’Oregon, des carreaux de terre cuite et de liège couvrent les sols.

De savants dispositifs de lumière comme des bandeaux de fenêtres situés à la jonction du plafond, des puits de lumière ou encore des portes vitrées concourent à la richesse créative des lieux.

Des œuvres d’art, qui se renouvellent régulièrement, ajoutent à l’ambiance singulière de ce lieu : un tapis de Louise-Marie Cumont dans la salle des tout-petits, des sculptures de Teryl Euvremer, des graffitis d’Iko et Lek, des tirages originaux de la photographe Caroline Halley des Fontaines… Et l’énorme boule en papier, œuvre du Japonais Isamu Nogushi, éclaire encore aujourd’hui les heures du conte.

L’heureuse correspondance entre la lecture et la magie des lieux fait de la Bibliothèque de Clamart un lieu où les enfants peuvent circuler et butiner de livre en livre en toute liberté.