DÉROULÉ DU PROJET

Dégustalivre « Les Saisons » 2011/2012

Mis en place sur une année scolaire, découvrez le déroulé du projet par dates et par étapes.

Les dates :

  • 22 décembre / répartition des livres entre les différents membres de l’équipe intervenants dans le projet
  • 10 janvier - Réunion préparatoire du Dégustalivre
  • 12 janvier - École Maternelle Bourcillière, classe de Pascaline, 26 élèves en GSM
  • 03 février - École Maternelle Plaine, classe de Virginie Labedan, 27 élèves en PS et MS (4+23)
  • 06 mars - École Maternelle Plaine, classe de Sandrine Fey, 24 élèves en MS
  • 12 juin - Vernissage de l’exposition de la classe de Sandrine, les Tournesols entre Dix Petites Graines et Van Gogh
  • 17 juin - Vernissage de l’exposition de la classe de Pascaline, Les enfants proposent LEUR dégustalivres avec des livres inédits, conçus par leur soin
  • 26 juin - Vernissage de l’exposition de la classe de Virginie, les Ours et la Vague
  • 30 juin - Décrochage des expositions et rendus des œuvres aux enfants

Pour la venue des classes penser à :

  • Organiser la répartition du temps à disposition de la classe avec l’enseignante (20 min. de dégustalivre, temps de lectures individuelles, et après ?)
  • Préparer le pack lecture réel à donner à l’enseignante selon les livres qu’elle a déjà en sa possession (un pack complet lui sera remis « pour de faux » devant les élèves à l’issue du Dégustalivre)
  • Préparer les supports de communication (guide du lecteur et programme du mois en cours pour chaque enfant, à remettre aux parents, et affiches du Poussin Masqué pour l’enseignante)

Remarques « au long cours » :

  • Le Dégustalivre est très apprécié par les enfants qui s’approprient d’emblée la notion de lecture plaisir, le changement de forme, la mise en scène de l’album ainsi que la restitution parcellaire le rendent tout de suite plus attractif, les enfants n’ont plus qu’une envie : s’en emparer !
  • Même si les enseignantes ont parfois l’air sceptique quant à ce projet, la première année de mise en place est très importante, car ce sera notre argument majeur pour renouveler ce projet les années suivantes.

Pour la préparation de l’exposition des enfants :

  • Laisser carte blanche aux institutrices ne les aide pas toujours car elles pensent devoir fournir une installation digne d’artistes internationaux. Il faut les rassurer par l’exemple, lorsque l’équipe parle d’une exposition plastique inspirée du corpus, cela peut être une expo de dessin d’enfants inspirée par une couverture, reprendre le thème global du corpus (les saisons) pour faire une sculpture commune, etc. En tous cas, se rappeler que ce n’est qu’un moyen afin d’arriver à réunir dans un même lieu parents, classes et bibliothécaires, donc pas de raison de paniquer.
  • Donner le choix de l’installation à la classe, implique que la bibliothèque doit avoir un espace assez grand afin de recevoir tout type d’exposition : hall d’exposition, place au mur, cimaises pour les tableaux, vitrine d’exposition, etc.
  • Compter un temps avec les institutrices, si possible, afin d’installer ensemble l’exposition des enfants dans vos murs. De même pour le décrochage de celle-ci, sans compter le retour des « œuvres » en classe à une date choisie afin de pouvoir être rendue aux élèves avant leur départ en vacances.

Pour les vernissages des expositions des enfants : 2 solutions expérimentées

  • Un dimanche en famille
    La PBR est ouverte tout les we dont le dimanche après-midi où l’équipe a l’habitude de proposer une activité pour toute la famille. Une des institutrices a donc fait le choix de convier toutes les familles de sa classe ce jour-là.
    La majorité des enfants de la classe sont présents et, en plus d’être accompagnés de papa et/ou maman, les fratries viennent aussi découvrir les travaux des enfants.
    Après avoir relu, cette fois-ci de manière conventionnelle, les 6 albums du corpus, les enfants ont lu à leur tour les livres et les histoires qu’ils ont inventées, mises en mots et fabriquées ! C’était vraiment un moment d’échange enrichissant entre enfants, bibliothécaires et parents.
  • L’heure des parents à la bibliothèque
    Pour les autres classes, nous avions, après croisement de nos agendas, peu de possibilités. C’est pourquoi nous avons proposé aux institutrices d’ouvrir la bibliothèque 1h plus tôt afin qu’elles puissent venir avec leur classe à 16h pour profiter de l’exposition et de nos dernières lectures et de faire « l’heure des parents » à la bibliothèque à 16h30 afin que les parents puissent à leur tour découvrir les expositions des enfants.

Que ce soit dans un cas comme dans l’autre, il est très important de réussir ce tour de force de réunir tous les acteurs essentiels du projet (parents, enseignants et bibliothécaires) puisque c’était notre but premier lors de la mise en place de cette initiative.

Pour un retour d’expériences :

  • Il faut penser à se rendre disponible à tous moments du projet afin de recueillir les avis et remarques des institutrices « sur le vif » ou même nos propres observations, car c’est, tout de même, un projet sur 6 mois ! Nous avons proposé une réunion à mi-parcours, invitation que les institutrices n’ont pas toutes acceptée.
  • A la fin de la rencontre, nous avons élaboré un petit questionnaire pour avoir le ressenti des institutrices au regard de ce projet. Il était essentiel d’avoir un retour, puisque c’est la première année que nous proposons un tel parcours lecture pour les classes, la réédition de celui-ci sera donc sous réserve d’un retour positif de la part des classes.

Télécharger le questionnaire remis aux enseignantes.

Photos